Demander un devis gratuitement

San Giovanni, Montescudo et San Clemente

TROIS VILLES MALATESTIENNES

SAN GIOVANNI

Il est situé dans le centre de la plaine de la vallée du Conca. Le village est entouré par des collines douces, par des champs cultivés et par d’anciens murs d’enceinte qui témoignent d’un passé riche et prospère. Du haut Moyen-âge à l’arrivée des Malatesta, le village a vécu une période de grand développement après lequel il est devenu l’un des centres de production agricole les plus importants de la région et c’est pour cette raison qu’il a été appelé le “grenier des Malatesta” comme on peut le deviner grâce aux ruines des remparts, des fortifications des XIVe et XVe siècles et surtout par les nombreuses fosses à blé. Ce petit village est le lieu idéal pour ceux qui aiment l’histoire mais surtout la nature. En effet il est possible de visiter l’église Santa Lucia, l’église Santa Maria et les restes des fortifications et des tours; en ce qui concerne la nature, le village est entouré d’un paysage d’une beauté singulière qui abrite des champs de blé et des vignobles. Au cours de l’année plusieurs manifestations sont programmées; les plus suggestives sont “la nuit des sorcières” qui a lieu la semaine du 24 Juin et la foire de Sainte-Lucie, le 13 Décembre, la dernière de toutes les anciennes foires agricoles Les amoureux de la bonne cuisine n’auront que l’embarras du choix parmi les nombreux restaurants et les trattorias typiques situés dans les édifices historiques disséminés dans le suggestif centre historique.

MONTESCUDO

Ce petit village se dresse sur une hauteur de la vallée du Conca à la frontière avec la République de Saint-Marin et le Montefeltro. Il est cité dans un document de l’an 962 sous le nom de Montescutulum. En 1460 Sigismondo Pandolfo Malatesta construisit une imposante forteresse pour la protection de Rimini. Pendant les travaux de restauration une amphore a été trouvée; elle contenait 22 médailles qui représentaient le Temple de Malatesta de Rimini et Sigismondo Pandolfo. En 1528, le village passe aux mains de l’église. Les amoureux de l’art pourront découvrir les témoignages du passé : la Tour Municipale du XIIIe siècle, la glacière, toutes deux situées dans le centre historique; les nombreux bourgs dans les campagnes environnantes ; l’église de la Paix à Trarivi. Pour les amoureux de la bonne cuisine, Montescudo offre des plats traditionnels à base de pommes de terre dont le village est le premier producteur de la vallée du Conca ; ses spécialités pourront être goûtées et arrosées par d’excellents vins dans les typiques restaurants ou oenothèques.
Le deuxième dimanche d’août se déroule la fête des pommes de terre consacrée à ce produit et aux différentes façons de la cuisiner.

SAN CLEMENTE

Ce petit village, situé sur les premières collines qui dominent la mer entre champs de blé et vignes, est entouré d’un vaste et singulier panorama.
Il fut conquit par les Malatesta au XIIIe siècle et possédé jusqu’en 1504 quand il fut donné, par la cour pontificale, à la mairie de Rimini.  La ville s’est disputée le contrôle de la vallée avec Saludecio et Montefiore, qui sont d’autres bourgs de la seigneurie des Malatesta. Le centre a l’aspect du typique bourg de colline; les témoignages et les traces de son passé sont toutefois nombreux et très visibles; en effet le centre historique est encore entouré par les murs et les bastions. L’église San Clemente est aussi très intéressante. Elle fut construite en 1836 sur un monastère du XIVe siècle dont il ne reste que quelques vestiges à l’intérieur. A mi-mai se déroule la Fête du vin, un concours des meilleurs vins rouges de San Clemente et de ses environs. Il s’agit d’une occasion pour se divertir et pour déguster et acheter le meilleur vin de la production annuelle. San Clemente est surnommée la « ville du vin » pour la production des nombreux vins, mais surtout pour le meilleur Sangiovese de toute la Romagne qui peut être dégusté dans les établissements typiques où vous pourrez aussi goûter les plats traditionnels.

5° F  – T.S.T
a. s. 2005/ 2006